Sexe ou Argent - Niveau de plaisir différent !

Sexe ou Argent - Niveau de plaisir différent !

Lors de la conférence annuelle de la Société pour les Neurosciences qui s’est tenue à San Diego aux États-Unis du 9 au 13 novembre dernier, une étude a révélé que les joueurs pathologiques préféraient les jeux d'argent au sexe... Surprenant ? Lisez plutôt ce qui suit !

Lors de la conférence annuelle de la Société pour les Neurosciences qui s’est tenue à San Diego aux États-Unis du 9 au 13 novembre dernier, une étude a révélé que les joueurs pathologiques préféraient les jeux d'argent au sexe. Surprenant ? Lisez plutôt ce qui suit !

Plus exactement, le plaisir éprouvé par les joueurs pathologiques serait moins élevé que la moyenne lorsqu’ils pratiquent des activités sexuelles, d’où leur préférence pour les jeux d’argent qui leur donnent des sensations plus puissantes. Le neurologue Guillaume Sescousse (Radboud University Nijmegen, Pays-Bas) ainsi que le Dr Jean-Claude Dreher et son équipe du CNRS (Université Claude Bernard à Lyon) pensent avoir réussi à identifier les zones cérébrales qui seraient liées à chacun de ces « plaisirs ».

En effet, notre cerveau, ou plus exactement notre cortex cérébral, différencie le plaisir associé au sexe ou à l’argent, en activant des régions distinctes. Les chercheurs ont constaté que « la valeur des récompenses était effectivement traitée dans des régions cérébrales partiellement communes », et que le cerveau possédait au sein du cortex orbitofrontal (une région située au-dessus des yeux, dans la partie antérieure du cerveau) des zones dédiées à chaque type de récompense.

Ainsi, la partie postérieure du cortex orbitofrontal (évolutivement plus ancienne) « est activée spécifiquement par les images érotiques ». À l'inverse, la partie antérieure (d'apparition plus récente dans l'évolution) « est spécifiquement activée par les gains matériels... »


Identifier les région cérébrales impliquées dans l'addiction

Pour arriver à de telles conclusions, les protocoles de test ont été assez simples : plusieurs groupes de jeunes hommes volontaires de moins de 25 ans (deux groupes de 18 puis un groupe de 38 personnes, mélangeant des sujets « sains » et des joueurs pathologiques) ont participé à un jeu. Celui-ci leur permettait soit de gagner de l'argent, soit de voir des images érotiques. Leur temps de réaction était chronométré et leur activité cérébrale enregistrée à l'aide d'un système d’imagerie à résonance magnétique fonctionnelle (IRM-f).

Le chronomètre a révélé que les joueurs pathologiques appuient plus rapidement sur le bouton leur permettant de gagner de l’argent que ceux qui appuient sur le bouton leur permettant de visionner des images érotiques.

De même, l’IRM a révélé que l'activation du circuit cérébral dit de la « récompense » chez les joueurs pathologiques était plus élevée lorsqu'ils avaient l'opportunité de gagner de l'argent que lorsqu'ils visionnaient des images coquines.

Le but est évidemment d’identifier les régions cérébrales impliquées dans le mécanisme d'addiction au jeu pour mieux comprendre certaines maladies psychiatriques et vérifier l'efficacité des traitements médicamenteux ou des psychothérapies. En tous cas, si votre partenaire vous boude au lit et préfère jouer à un quelconque jeu d’argent sur son smartphone préféré plutôt que vous faire un câlin, inquiétez-vous !


Sources :

  • Le Figaro
  • Thèse de Doctorat de Guillaume Sescousse : Représentation cérébrale des récompenses selon leur nature - Une approche par neuroimagerie fonctionnelle chez le sujet sain et le joueur pathologique.

 

CasinoTop10 France est le guide de référence absolu pour les joueurs de casino en ligne. Visitez notre site régulièrement pour y découvrir nos dernières mises à jour et consulter nos évaluations objectives des différents casinos !