Bitcoin et Jeux d’argent aux Etats-Unis

La nouvelle monnaie virtuelle Bitcoin va-t-elle permettre de contourner la législation américaine sur les jeux d’argent en ligne ? C’est en tout cas ce que semblent croire certains développeurs de sites de casinos.

La nouvelle monnaie virtuelle Bitcoin va-t-elle permettre de contourner la législation américaine sur les jeux d’argent en ligne ? C’est en tout cas ce que semblent croire certains développeurs de sites de casinos.

Rappelons que c’est le fameux Black Friday qui a été à l’origine du durcissement des lois américaines concernant les jeux d’argent en ligne. Le 15 avril 2011, le département américain de la justice a fermé trois grands sites de poker en ligne, inculpant 11 dirigeants de fraude et blanchiment d’argent, ce qui a eu pour conséquence de geler les comptes de milliers de joueurs américains.
Pour être en conformité avec la loi, de nombreux sites interdisent désormais leur accès aux joueurs basés sur le sol américain, et certains des joueurs les plus accros se sont exilés pour pouvoir continuer à jouer en ligne.

Mais tous les autres sites développés aux Etats-Unis pour les joueurs américains cherchent une solution pour continuer à exister légalement. Et ce, sans être aux prises avec des lois américaines complexes, qui interdisent aux entreprises, notamment aux banques, d’accepter sciemment des transferts d’argent destinés à des jeux d’argent sur Internet.

Alors une idée a fait son chemin : il faut se passer des banques !
Plus facile à dire qu’à faire ? Faux ! Car depuis 2009, il existe Bitcoin, un moyen de paiement virtuel et un protocole d'échange sécurisé de type "peer-to-peer", qui n’est émis par aucune autorité centrale.

Les joueurs basés sur le sol américain ne pourront utiliser que les bitcoins sur les sites de casino, qui acceptent évidemment d’autres types de paiement comme les cartes bancaires ou les virements classiques.

Une méthode qui suscite un intérêt croissant

Mais cette méthode de paiement suscite un intérêt croissant : non seulement elle permettrait aux joueurs de retirer leurs gains plus rapidement (en quelques heures contre plusieurs semaines avec les moyens classiques), mais elle éviterait aussi aux comptes des joueurs d’être gelés, puisque les bitcoins sont stockés localement sur leurs PC ! Par contre, un crash de PC entraîne la perte irrémédiable d’un portefeuille virtuel...

Il est clair que l’apparition d’un telle monnaie virtuelle, qui a un cours officiel et qui est échangeable contre des devises bien réelles (1 bitcoin vaut environ 10€ actuellement), pose de nouveaux problèmes aux autorités financières américaines. Celles-ci n’ont d’ailleurs fait aucun commentaire à ce sujet pour l’instant. Les sites eux-même attendent de voir si des poursuites vont être lancées à leur encontre pour avoir contourné les lois...

Quoi qu’il en soit, cette technologie encore un peu « brute de fonderie », créée à l’origine par des geeks pour des geeks, semble avoir la cote et prendre de l’ampleur, puisque même la Banque Centrale Européenne s’y intéresse. Celle-ci vient de publier un rapport sur les monnaies virtuelles, leur crédibilité et les conséquences éventuelles de leur généralisation.
Pour les banques traditionnelles, est-ce la chronique d’un fin annoncée ?

 

Le système d'échange monétaire Bitcoin (Infographie Le Monde)

 

Rate This :

CasinoTop10 France est le guide de référence absolu pour les joueurs de casino en ligne. Visitez notre site régulièrement pour y découvrir nos dernières mises à jour et consulter nos évaluations objectives des différents casinos !