Las Vegas, une destination pour adultes

Las Vegas, une destination pour adultes

La transition s'est faite en douceur mais le constat est là : Las Vegas n'est plus une destination familiale. Pour une raison simple : cela n'était pas assez rentable.

La transition s'est faite en douceur mais le constat est là : Las Vegas n'est plus une destination familiale. Pour une raison simple : cela n'était pas assez rentable.  Les enfants ne dépensent pas d'argent et il faut les surveiller, ce qui distrait les parents et diminue leurs dépenses.

Bien sûr, vous pouvez toujours vous rendre à Sin City avec vos bambins, il y aura toujours des attractions qui leur sont destinées. Mais il faut se rendre à l'évidence : les familles ne sont plus le cœur de cible des casinotiers.

La Ville du pêché vient de renaître de ses cendres, et elle a décidé d'assumer sa réputation sulfureuse en misant tout sur 4 grands pôles :


1) Les casinos

Les jeux d'argent représentent encore 36 % des revenus de Las Vegas. Les salles de jeux sont donc encore les "vaches à lait" de Sin City. Pour le moment ?


2) Les night-clubs

L'objectif est clair : il s'agit d'attirer une clientèle plus jeune, très aisée et très dépensière (les prix des bouteilles d'alcool atteignent des sommets et rapportent à elle seules 80 % des recettes). 

Les clubs se multiplient et les casinotiers n'hésitent pas à dépenser des fortunes pour attirer les meilleurs Djs de la planète (comptez en moyenne 250 000 dollars par session pour les plus réputés). Et ça marche : quatre night-clubs de Sin City font partie du Top 5 américain des clubs qui dégagent le plus de chiffre d'affaires.

Chaque gros casino dispose de son propre night-club : le Venetian a le TAO (photo), le MGM Grand a le Hakkasan (la plus grosse boîte du pays), le Encore de Steve Wynn a le XS.

Une des particularités de ces nights-clubs : il n'y a aucune machine à sous à l'horizon, ni même la moindre table de jeux. En revanche, les jolies filles ne manquent pas... (certaines se voient même offrir le billet d'avion et l'hôtel juste pour aller danser car cela pousse ces messieurs à dépenser).


3) Les activités interdites

En première ligne : l'industrie du sexe. L'offre est à la fois légale (avec les strip-teaseuses) et illégale.

Théoriquement interdite dans Las Vegas, la prostitution se développe de plus en plus mais se cache sous d'autres appelations plus soft : il y a les « masseuses », les « femmes de chambre », les filles sublimes curieusement assises seules aux bars des casinos...

Et à l'extérieur de Sin City, il y a des bordels légaux à environ 10 minutes en voiture.


4) Les shows et les spectacles

Un classique à Vegas : les concerts (comme ceux de Céline Dion) se jouent souvent à guichets fermés, tout comme les comédies musicales ou les shows du Cirque du Soleil. En prime, cela contribue à valoriser l'image de marque de la ville.

 

CasinoTop10 France est le guide de référence absolu pour les joueurs de casino en ligne. Visitez notre site régulièrement pour y découvrir nos dernières mises à jour et consulter nos évaluations objectives des différents casinos !