Les petits casinos ne connaissent pas la crise

Les petits casinos ne connaissent pas la crise

L'immense casino d'Enghien-les-bains, qui dispose de 500 machines à sous, va-t-il bientôt devenir has been ? En tout cas, les grands casinos sont loin d'avoir touché le jackpot.

 

 

Les petits casinos : un modèle en pleine expansion

Des coût maîtrisés pour réussir en période de crise

La revanche des petits opérateurs

 

 

Alors que la crise semble frapper de plein fouet le secteur des jeux d'argent (l'activité casino a diminué de 5 % environ en 2013), certains opérateurs semblent avoir trouvé une martingale imparable. Ils ouvrent plusieurs établissements, atteignent la rentabilité et réalisent même des bénéfices dans un délai record.


Comment font ces nouveaux champions pour prospérer ? C'est simple : ils misent tout sur leur petite taille.  Un pari gagnant !

 

Les petits casinos : un modèle en pleine expansion

Pour ouvrir un casino, il faut de l'argent. Beaucoup d'argent.  De 12 à 18 millions d'euros en moyenne pour une salle de jeux comptant moins de 200 machines à sous et cinq tables de jeux.

Ne serait-ce que pour obtenir une autorisation d'exploitation du Ministère de l'Intérieur, le casinotier doit montrer qu'il dispose d'une trésorerie solide et de partenaires financiers crédibles.

Il doit également investir dans un local, l'aménager, acheter des machines à sous et des tables de jeux, recruter et payer le personnel (croupiers, hôtessses d'accueil, agents de sécurité....). Il doit aussi prévoir des espaces de restauration et de spectacles.

Sans parler des taxes et autres subventions à payer....

Or, plus le casino est grand, plus les charges à payer sont importantes. Le casino a donc besoin d'attirer énormément de joueurs pour gagner de l'argent (ou au moins éviter d'en perdre).

Les opérateurs français se sont-ils laissés aveugler par leur orgueil ? En tout cas, ils n'ont visiblement pas réussi à anticiper plusieurs changements économiques importants : la crise économique et la baisse du pouvoir d'achat des ménages, l'ouverture du marché des jeux d'argent à la concurrence....

Aujourd'hui, ils se retrouvent lourdement pénalisés. De nombreux casinos de brique-et-mortier sont déficitaires et certains sont contraints de licencier du personnel. Ils tentent d'agir, avec plus ou moins de succès, sur le Gouvernement pour obtenir l'autorisation d'élargir leur offre mais ces négociations sont très longues. Et pendent ce temps, ils continuent de perdre de l'argent.

C'est pour cela que les nouveaux établissements qui se créent et qui réussissent sont de taille modeste.

petit casino

Des coût maîtrisés pour réussir en période de crise

L'idée est de réduire les dépenses au maximum. Et pour atteindre cet objectifs, toutes les économies sont bonnes à prendre.

D'abord, les bâtiments sont d'une superficie moindre : en moyenne, entre 1100 et 1500 m² en  moyenne.

Ensuite, les petits casinos limitent volontairement le nombre de jeux disponibles : une cinquantaine de bandits manchots seulement (voire moins), et une seule table de jeux (black jack ou poker par exemple). Cela permet de réduire l'investissement de départ (entre 3 et 4 millions d'euros), mais également les coûts d'exploitation : entre 20 et 30 collaborateurs pour l'ensemble du casino, des frais de fonctionnement réduits......

Enfin, il est paradoxalement plus facile de négocier à la baisse le montant de la redevance qui devra être versée à la collectivité par l'opérateur.  Il y a en effet deux arguments de poids à mettre dans la balance :

- un casino a la capacité de créer des emplois et de redynamiser l'activité économique de la ville (or les municipalités ont un besoin vital de cet apport financier)

- une redevance trop importante (supérieure à 12 % par exemple) fragiliserait l'équilibre financier d'un petit casino, puisqu'il générera un chiffre d'affaires moins élevé que les grandes salles de jeux traditionnelles

Les petits opérateurs n'hésitent pas non plus à s'associer pour gérer ensemble de plus grands casinos. Il n'y a plus de concurrence frontale, mais un partenariat gagnant-gagnant. Par exemple, Financière Ficaudière, Viking et Arevian se sont regroupés pour gérer le casino de Larmor. Il compte actuellement 75 bandits manchots mais il en vise 150. Il devrait également proposer prochainement cinq tables de jeux. Coût total de l'investissement : 15 millions d'euros. Casino Fort Mahon

 

La revanche des petits opérateurs

Ce business model est développé uniquement par les petits opérateurs ; Viking, Arevian,.....Pour une fois, les groupes Barrière, Partouche, Tranchant ou Joa, pourtant beaucoup plus connus , sont hors-jeux.

Une vraie revanche !

Les joueurs sont également ravis. La base de la clientèle est beaucoup plus large. Les bandits manchots attirent des personnes qui n'auraient jamais osé pousser la porte d'une salle de jeux auparavant.

Les grands casinos sont jugés trop impressionnants, impersonnels, et réservés à une élite un peu trop éloignée du quotidien de la majorité des gens.

A contrario, les petits casions sont perçus comme étant beaucoup plus accessible, avec une ambiance plus familiale et conviviale.  La tenue correcte reste de rigueur mais le personnel est beaucoup plus conciliant.  Quitte à fermer les yeux sur des chaussures de tennis, un jean...ou même des tongs !

Les touristes et les joueurs locaux n'hésitent donc plus à venir jouer durant la journée.  Les petites salles de jeux misent énormément sur cette proximité.  Ce n'est pas un hasard si la décoration est beaucoup moins ostentatoire que dans les grands établissements ! L'extérieur même du bâtiment volontairement plus sobre.

Jouer doit être perçu comme un loisir parmi tant d'autres, loin de tous les clichés sulfureux (luxe, argent facile, bling-bling, tricherie....).

Une stratégie payante.... A titre d'exemple, le nouveau casino de Fort-Mahon (Groupe Viking) a dégagé un bénéfice de 174 000 euros en 5 mois d'exploitation seulement.

D'autres petits établissements ont ouvert à Casteljaloux (Lot-et-Garonne), à Fréjus (Var). Un nouveau casino devrait également être inauguré dès 2015 sur l'île d'Oléron.

CasinoTop10 France est le guide de référence absolu pour les joueurs de casino en ligne. Visitez notre site régulièrement pour y découvrir nos dernières mises à jour et consulter nos évaluations objectives des différents casinos !