Politique et casinos: qui joue et pourquoi?

Les hommes politiques et les jeux: Jouent-ils aux jeux d'argent en ligne, sur leur téléphone ou dans des cercles à l'abri des regards indiscrets ou bien tout simplement dans les casinos ? Pourquoi cela peut être mal perçu par l'opinion?

Les hommes politiques et le jeu : « Je t'aime...moi non plus » !

Quand les députés jouent pendant les séances parlementaires...

Pourquoi cet attrait pour les jeux d'argent ?

Les hommes politiques qui entretiennent de prés ou de loin une relation avec le casino ou les jeux d'argent

 

Ces questions sont moins anodines qu'elles ne le semblent...Elles révèlent en réalité tout l'ambiguité des rapports entre nos chers élus et les salles de jeux. Explications:

Les hommes politiques et le jeu : « Je t'aime...moi non plus » !

Saviez-vous que Winston Churchill adorait le jeu, sous toutes ses formes ? Le célèbre Premier Ministre britannique assumait cette passion jusqu'au bout, sans se cacher. Il a notamment été aperçu en 1939 dans les casinos de la Côte d'Azur, où il était venu passer ses vacances.

Mais Churchill était un homme qui avait une force de caractère hors du commun. Il n'hésitait d'ailleurs pas à afficher son autre péché mignon, l'alcool. Il a même déclaré publiquement dans une conférence en mars 1959 :

« Après la guerre, deux choix s'offraient à moi : finir ma vie comme député, ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d'avoir si bien guidé mon choix : je ne suis plus député !»

Un état d'esprit à la Audiard qui doit faire pâlir d'envie nos hommes politiques contemporains... Car cette époque là est bien révolue.

Aujourd'hui, quand un homme politique aime le casino, il le garde pour lui.  Les maires, les députés, les sénateurs se rendent parfois dans des salles de jeux mais uniquement pour des inaugurations et à l'occasion d'événements consensuels (spectacles...).

Une posture somme toute assez logique. Un élu doit travailler son image de marque s'il veut durer, et les jeux d'argent conservent une réputation un peu sulfureuse. Il ne faudrait pas non plus donner l'impression de flamber, d'aimer l'argent, ou d'avoir envie de s'amuser.

Alors en public, les hommes politiques débattent des jeux d'argent et votent des lois pour les encadrer. Ils ne s'adonnent pas aux machines à sous ou au blackjack en public.  Et quand ils s'intéressent aux casinos, c'est plutôt avec la casquette d'hommes d'affaires. Par exemple, Bernard Laporte (secrétaire d'Etat sous Nicolas Sarkozy) est l'heureux propriétaire de deux casinos....

Ceux-ci ne peuvent pas ignorer les salles de jeux pour une raison évidente : elles représentent une manne financière non négligeable pour les communes (via les différentes taxes et impôts), elles créent de l'emploi, et elles contribuent à l'animation culturelle des villes (c'est obligatoire pour pouvoir obtenir une licence).

Mais certaines personnalités politiques vont beaucoup plus loin en étant eux-mêmes de gros joueurs en devenant propriétaires de casinos... ou en les fréquentant d'un peu trop près.

 

Quand les députés jouent pendant les séances parlementaires...

Le problème, c'est qu'il n'est pas toujours facile d'aller contre sa vraie nature.  Et comme l'écrivait si bien Oscar Wilde, « le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder »...

Alors certains députés jouent, y compris durant les séances parlementaires.  L'ennui, c'est qu'il y a toujours des journalistes pour jouer les troubles-fêtes et révéler des photos compromettantes.

En France, nos députés réussissent à éviter d'être pris en train de surfer sur les sites des casinos. Ils se contentent de jouer au scrabble, aux échecs... et adoptent un profil bas de rigueur lorsqu'ils sont pris la main dans le sac.

Outre-Manche, la situation est  encore plus cocasse. Les députés britanniques ont déclenché un mini-scandale lorsqu'ils ont été surpris en train de jouer à des jeux de cartes en ligne !

Thevenoud qui joue au scrabble en seances parlementairePourquoi une telle légèreté ? Il ne faut pas se fier aux apparences : les élus contemporains sont tout aussi responsables que leurs prédécesseurs. Mais sur le territoire national, les choses ont changé depuis 2012. Claude Bartolone, le président de l'Assemblée Nationale, a en effet décidé de renoncer à utiliser le système de brouillage qui existait sous Jean-Louis Debré. Les écarts de conduite sont donc désormais possibles...et immédiatement remarqués par les médias !

 

Pourquoi cet attrait pour les jeux d'argent ?

Il y a trois raisons essentielles à cet engouement :

La législation : une arme à double tranchant

Les casinos génèrent de l'argent et attirent donc la convoitise de l'Etat. Dans tous les pays, des lois ont été mises en place pour taxer l'activité des salles de jeux. En France, les casinotiers doivent notamment payer :

- une taxe sur le produit brut des jeux (PBJ),

- une autre taxe basée sur le PBJ prélevée directement par la commune

- des investissements pour organiser et promouvoir des événements culturels : spectacles....

Ces obligations devaient permettre aux municipalités et aux collectivités locales de profiter d'une ressource financière intarissable. Mais elles ont eu deux autres conséquences :

les collectivités sont dépendantes de cet apport financier direct et indirect (création d'emplois, attrait pour les touristes...)

les casinos sont de véritables lieux de pouvoir où se côtoient les personnalités les plus en vue du moment (hommes d'affaires, artistes....)

Les maires des plus grandes villes de France sont donc obligatoirement en relation avec les dirigeants des établissements de jeux.  Et avec les jeux d'argent. Certains se laissent alors tenter par la facilité avec laquelle les relations d'affaires peuvent se nouer autour d'un tapis vert... Les casinotiers ont d'ailleurs tout prévu puisqu'il existe des salles VIP à l'abri des regards indiscrets !

La psychologie : humains, trop humains

La main de poker de McCain en audition sur une intervention en SyrieLe tweet de McCain apres s'etre fait attrappe en train de jouer

"Le pire! c'est que j'ai perdu!" (J.McCain)

Les hommes et les femmes politiques sont des êtres humains comme les autres. Or l'envie de jouer est présente en chacun de nous. Les casinos de brique-et-mortier sont luxueux. Ils obéissent à certaines règles intemporelles (tenue correcte exigée, service irréprochable, usages spécifiques liés à l'univers du jeu....) et surtout ils savent traiter les gros joueurs avec tous les égards (jetons, chambres d'hôtels...).

Ils sont aussi l'endroit « où il faut être » pour montrer que l'on appartient au cercle de « ceux qui ont réussi ». C'est un peu comme devenir membre d'un club très fermé, avec un soupçon de fantaisie en plus. Le jeu accompagne les affaires, les relations, le sentiment d'appartenance aux arcanes du pouvoir. Comment alors ne pas se laisser aller à s'adonner au craps, au baccarat ou bingo ? Jouer devient un signe extérieur de richesse irremplaçable.

La biologie : quand le cerveau s'en mêle

Lors du Congrès International sur les addictions sans drogue de 2010, la psychologue Elizabeth Rossé a expliqué que les dépendants aux jeux d'argent recherchent avant tout la stimulation et l'excitation. Or la stimulation et l'excitation font aussi vibrer les élus de la République. Au-delà des idées, ils cherchent la confrontation, les meetings et les conférences qui ressemblent à des shows, la plongée dans l'arène médiatique, la victoire électorale... bref : une montée d'adrénaline salutaire et la recherche du plaisir. Exactement comme un joueur qui espère décrocher le jackpot.

Or, le plaisir est géré par le cerveau et plus particulièrement par le système limbique. C'est lui qui attribue, comme une récompense, la sensation de bien-être qui suit une perception positive. Pour cela, il utilise la dopamine, un neurotransmetteur chargé de véhiculer le plaisir.

Les hommes politiques qui entrtiennent de prés ou de loin une relation avec le casino ou les jeux d'argent

Winston Churchill : Premier Ministre et joueurSir Churchill

Ses deux passions : l'alcool et le jeu. Il adore parier, quitte à pousser le vice jusqu'à parier d'arrêter de boire... ou au moins de tenter de diminuer sa consommation de boissons.Il aime aussi fréquenter les établissements de jeux et, en 1939, il profite de ses vacances sur la Côte d'Azur pour faire la tournée des casinos.

Bernard Laporte : L'investisseur

Champion de France de rugby en 1991, ex-entraîneur du Stade Français, ex-sélectionneur de l'équipe de France, dirigeant éphémère du Stade Français et ex-Secrétaire d'Etat en charge des Sports sous la présidence de Nicolas Sarkozy, Bernard Laporte est avant tout un homme d'affaires avisé.Il a acheté et revendu trois casinos, et il en possède aujourd'hui deux (dont celui de Saint-Julien-en-Genevois, à la frontière suisse, qu'il a acheté avec Denis Charvet, un ancien international français de rugby).

Rachida Dati : L'amoureuse

Les mauvaises langues ont crié au conflit d'intérêt lorsqu'ils ont appris que Rachida Dati avait désigné Dominique Desseigne comme le père de son enfant (ce que l'intéressé s'évertue à nier). De fait, l'ex-Ministre de la Justice pouvait elle fréquenter intimement le dirigeant du Groupe Barrière tout en conservant son objectivité et son indépendance ? Les analystes politiques continuent à débattre de cette question.

John McCain : Sénateur et joueur

Lors d'une audition concernant une éventuelle action militaire en Syrie, Mr le Sénateur a été pris en photo jouant une main de poker sur son smartphone déclanchant ainsi une polémique de plus. Il déclarera par la suite sur Twitter "le pire, c'est que j'ai perdu!"

Sans oublier nos parlementtaires français: Thomas Thévenoud et Jérôme Guedj

Nos deputés PS ont été pris en photo au cours d'une seance parlementaire de nuit jouant au scrabble sur leur iPad.Lorsqu'un homme politique joue, il retrouve les mêmes sensations de plaisir que lorsqu'il exerce certains aspects de sa fonction. La tension du jeu, la prise de risque, la montée de l'adrénaline et la libération de dopamine sont identiques.... Avec, en cas d'échec, une obsession : l'envie de recommencer !

CasinoTop10 France est le guide de référence absolu pour les joueurs de casino en ligne. Visitez notre site régulièrement pour y découvrir nos dernières mises à jour et consulter nos évaluations objectives des différents casinos !