Le CSA dévoile sa réglementation concernant la publicité des jeux en ligne

Le CSA a dévoilé la semaine dernière le dispositif censé réglementer la publicité des opérateurs de jeux en ligne à la télévision et à la radio. Si les premières propositions du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel avaient été jugées plutôt sévères, notamment en ce qui concerne le média télé, c’est finalement un encadrement bien plus léger qui a été mis en place.

 

Le CSA a dévoilé la semaine dernière le dispositif censé réglementer la publicité des opérateurs de jeux en ligne à la télévision et à la radio. Si les premières propositions du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel avaient été jugées plutôt sévères, notamment en ce qui concerne le média télé, c'est finalement un encadrement bien plus léger qui a été mis en place.

Ainsi, si beaucoup s'attendaient à ce que la tranche horaire détermine si oui ou non un programme est susceptible d'accueillir des publicités pour les paris sportifs et jeux d'argent, c'est finalement le contenu du programme qui sera pris en compte. Explications : au lieu d'interdire la publicité entre 5 heures du matin et 22h30 à la télé, et de 17 heures à minuit à la radio comme il avait pu être entendu, le CSA a opté pour un contrôle beaucoup plus souple. En effet, à défaut de contraintes horaires, il a simplement interdit les messages dans les programmes destinés aux mineurs. Il définira lui-même les programmes concernés par l'interdiction de publicité, ce qui risque d'être encore sujet à débat.

Une chose est sûre, comme l'affirme Michel Boyon, son président, le CSA a très clairement mis la protection du jeune public au cœur de la délibération adoptée. Une autre chose qu'il ne précise pas mais qui semble avoir pesé dans la balance est évidemment la pression exercée par les chaînes des télévisions, par le biais de l'Association des chaînes privées (ACP), et les stations de radios. Très intéressées par les futures recettes  issues de la publicité de cette industrie (on parle d'une manne de l'ordre de 250 millions d'euros par an), les chaînes comptent bien profiter de cette aubaine pour accroître des revenus publicitaires qui ont plutôt souffert de la crise économique. Elles devraient donc être satisfaites du résultat et sont désormais tenues d'adopter une «charte de bonne conduite» afin d'éviter tout abus qui pourrait mener à un véritable envahissement des publicités en faveur des jeux en ligne sur le petit écran.

Et si les chaines ne respectent pas cet engagement ? Elles se mettraient en danger selon le CSA. Effectivement, cette réglementation est valable 6 mois et le CSA s'est donné jusqu'au 31 janvier 2011 pour la réajuster de manière plus sévère, si nécessaire.

 

Rate This :

CasinoTop10 France est le guide de référence absolu pour les joueurs de casino en ligne. Visitez notre site régulièrement pour y découvrir nos dernières mises à jour et consulter nos évaluations objectives des différents casinos !